Answered By: Guylaine Thioulouse
Last Updated: 19 Sep 2018     Views: 98

UN Photo 169095 : United Nations Peacekeeping Forces blue helmet and flag

Au cours des premières années d’existence des Nations Unies, de nombreuses pratiques ont dû être établies au fur et à mesure que l’Organisation faisait face à de nouvelles situations et de nouveaux défis.

En 1947, la résolution 167 (II) de l’Assemblée générale a approuvé la couleur bleu pâle pour le drapeau des Nations Unies. Cette couleur distinctive devint la couleur emblématique de l’ONU.

La nécessité de rendre reconnaissable les membres du personnel de l’ONU est apparue en 1947 avec la nomination du Médiateur des Nations Unies et la création de l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve (ONUST) qui a suivi. Les observateurs militaires, chargés d’assister le Médiateur, « ne portent pas encore le béret bleu et n’ont, comme signe distinctif, qu’un brassard sur la manche de leur uniforme national. » (Le Peillet, 1988, p. 35).

 

UN Photo 126522: UN Truce Supervision Organization in Palestine (UNTSO) showing white van with UN on sides and top

Les véhicules se virent également attribuer un signe distinctif. Urquhart écrit à ce sujet : « Les véhicules des observateurs étaient peints en blanc avec "UN" en grosses lettres noires sur les côtés et le toit. Cela est également devenu la pratique standard pour toutes les missions d'observation des Nations Unies » (Urquhart, 1993, p. 161. Traduction effectuée par la Bibliothèque Dag Hammarskjöld).

 

 

 

 

One of the officers of the "Magnificent" wearing his Royal Canadian Navy uniform with light blue beret and an arm-band identifying him as a member of the UNEF. UN Photo # 142092

 

En 1956, la Force d’urgence des Nations Unies (FUNU) constitua la première opération de maintien de la paix de l’ONU. Les troupes des différents pays engagées dans cette opération arrivèrent en portant leur uniforme national, auquel furent ajoutés des éléments distinctifs comme l’écusson d’épaule et le brassard. D'après le site de la FUNU, le Secrétaire général Dag Hammarskjöld eu l’idée de créer le béret et le casque bleus au cours de la formation de la FUNU.

 

 

 

This 1956 photo shows men of the Colombian contingent helping themselves to hot food for their midday meal. They all wear blue-painted helmets and "United Nations" armbands to identify them as members of the UN Force. UN Photo # 142969

Dans son livre, Les Casques bleus, Coulon (1994, p. 48) écrit à ce sujet : « Il est donc nécessaire de trouver un signe distinctif qui permettra aux Egyptiens de reconnaitre les soldats de l’ONU. "Le béret bleu de l’ONU semblait représenter la solution, mais il était impossible d’obtenir assez de bérets à temps. Toutefois, on disposait en Europe de suffisamment de doublures de casques américains en plastique. On décida donc de les peindre à la bombe en bleu ONU, et les casques furent prêts à temps pour l’entrée du premier détachement de la FUNU en Egypte", écrit […] Urquhart. Les Casques bleus étaient nés. Ils allaient devenir un symbole dans le monde entier. »

 

 

La nécessité de pouvoir distinguer les véhicules de l’ONU fut également une préoccupation lors de la mise en place de la FUNU. Dans l’échange de lettres constituant un accord entre l’ONU et le gouvernement Égyptien sur le statut de la FUNU en Égypte, il est écrit (A/3526) : « Le Gouvernement égyptien reconnaît le droit à la Force d'arborer, en territoire égyptien, le drapeau des Nations Unies sur son quartier général, ses camps, ses postes et autres installations, ainsi que sur ses véhicules, ses navires etc., selon les décisions du Commandant […] Les véhicules, navires et aéronefs seront munis d'une marque d'identification et d'immatriculation distinctive des Nations Unies. »

Bibliographie

Coulon, Jocelyn. (1994). Les Casques bleus. S.l.: Fides.

Le Peillet, Pierre. (1998). Les bérets bleus de l'ONU : à travers 40 ans de conflit israélo-arabe. Paris : Editions France-Empire.

Urquhart, Brian. (1993). Ralph Bunche: An American Life. New York : Norton.


Dernière mise à jour: 19 Sep 2018     Vues: 98

Résponsabilité

Limitation de résponsabilité : les réponses sont rédigées par les employés de la Bibliothèque et à jour lors de leur publication; elles peuvent inclure des liens et références sur des sites Internet, des bases de données, des articles ou des livres publiés par des tiers. Cela n'implique aucun aval de la part des Nations Unies.

Ask DAG!

Ask Dag Logo

Plus de 800 réponses en: